Événements

Simorre – Gers

Le Bouche à Oreille

Événements

Le BAO vous propose une programmation éclectique dans un esprit d’ouverture. Tous les musiciens sont rémunérés par notre coopérative. Le public est invité à donner une contribution libre les soirs de concert pour soutenir notre programmation artistique.

Les musiciens souhaitant être programmés peuvent contacter l’équipe uniquement par mail : prog.bao@free.fr

Vous connaissez les Amap ? (Association pour le maintien d’une Agriculture Paysanne)
Nous vous proposons, sur ce principe, de soutenir l’aventure culturelle du Bouche à Oreille.
Participez à l’AMACCA ! (Action pour le Maintien des Alternatives en matière de Culture et de Création Artistique)

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons
Vernissage : Exposition "Mignardises" - Collectif Le Commun des Mortels

Vernissage : Exposition "Mignardises" - Collectif Le Commun des Mortels

12 Avr 2024, 18:00 - 12 Avr 2024, 20:00

Le Bouche A Oreille Bar Resto

Ce vendredi 12 avril, venez donc rencontrer nos voisins du Collectif Le Commun des Mortels. Ils exposent au Bouche à Oreille les photographies de Marion Lefebvre : "Mignardises : 25 recettes pour cuisiner les hommes".

Le Commun des Mortels, c'est une collection de photographies dirigée par Jacques Barbier et Élise Pic.

Vous pourrez dîner à partir de 19h30. Pensez à réserver : ib.guestonline.fr/instabook/bookings/6227/yr3faXipsY?date=20240412

Intéressés par l'art populaire, iconophiles lassés de l'image spectacle, collecteurs de photographies vernaculaires depuis 10 ans,
ainsi s'est construite l'activité d'artistes-collectionneurs et créateurs d’archives d'Élise Pic et Jacques Barbier.
Les gestes de collecte et d'inventaire sont classiques : trouver,
déplacer, réunir, classer, conserver, ensuite montrer et démontrer.
La collection « le commun des mortels » , constituée de centaines de milliers de photos modestes, orphelines et réduites au silence, sans prétention artistique, classées par thèmes, devient alors le miroir du banal, du quotidien, de l'ordinaire. Elles accèdent au statut d'art par le choix qui préside à leur classification : sans hiérarchie,
anciennes ou très récentes, exceptionnelles ou pas, toujours uniques, muettes à tout jamais. De cette foule silencieuse d'anonymes, du preneur de vue au sujet photographié, sourd le non-dit ordinaire latent dans chacune des photos, masqué par les mises en scène personnelles. Sous forme d'installations ou livres dénués de recherche du temps perdu, l'image saute aux yeux, simplement descriptive, et retrouve sa force originelle, sa pureté d'intention, de témoignage. Une photographie n'est pas censée évoquer, mais montrer, écrit Susan Sontag. Ni plus, ni moins. Promoteurs d'un autre regard, militants pour une écologie du visuel, Élise et Jacques écartent toute narration fictionnelle qui fait
obstruction à l'image, au profit d'une neutralité affective et d'une
attention au détail, à « l'image en soi ». Ils adoptent le point de
vue objectif de l'appareil photo, ils visent le « déjà-là » en
attente d'être vu. La perception de ces photos en est modifiée, elle
renvoie le regardeur à une interrogation sur leur pseudo-familiarité,
leur essence et leur fonction.
Dans leurs mains, sous nos yeux, ces photos se révèlent fraîches
œuvres d'art, et rejoignent les ready-made questionnant les notions
d'originalité, de qualité, d'utilité ... et enfin d'auteur.

collectif-lecommundesmortels.fr/

Vous dire aussi que Le Bouche à Oreille auto-finance sa programmation culturelle. Vous pouvez la soutenir en participant à notre Amacca. On vous explique tout ça ici : lebao.fr/amacca/
... Voir plusVoir moins

1 en cours
Concert : trio "La Main" - Gilles Coronado

Concert : trio "La Main" - Gilles Coronado

04 Mai 2024, 20:15 - 04 Mai 2024, 21:15

Le Bouche A Oreille Bar Resto

Gilles Coronado vient nous présenter son trio La Main, à la formule instrumentale singulière : guitare, trompette, batterie

Guitariste subtil au son cristallin, son ouverture artistique l’a emmené autant vers la Fanfare XP de Magic Malik, les projets de Sarah Murcia ou Louis Sclavis que vers la danse contemporaine de Mathilde Monnier ou encore le chanteur Philippe Katherine. Il est un partenaire de choix pour qui veut pousser un peu plus loin l’aventure de la musique, défiant l’orthodoxie jazzistique au bénéfice d’une créativité toujours renouvelée.

Vous pourrez dîner à partir de 19h30. Pensez à réserver : ib.guestonline.fr/instabook/bookings/6227/yr3faXipsY?date=20240504
Le concert débutera à 21h15.

Libres et inclassables : tous les artistes de ce trio sont des électrons libres, habités par l’exigence musicale, le refus des facilités des courants dominants, tout en prônant et pratiquant une musique ouverte aux perceptions les plus immédiates. "La Main" offre des trésors de finesse et de complexités en cascade, dont on ne ressort pas indemne...

Distribution :
• Gilles Coronado : guitare
• Olivier Laisney : trompette
• Christophe Lavergne : batterie

gillescoronado.bandcamp.com/album/la-main-2
... Voir plusVoir moins

1 en cours
Concert (Éduc)Pop : la Fanfare de guitares

Concert (Éduc)Pop : la Fanfare de guitares

17 Mai 2024, 20:15 - 17 Mai 2024, 21:30

Le Bouche A Oreille Bar Resto

Attention ce vendredi 17 mai, ça va guincher sous le tilleul !

Nous accueillons La fanfare de guitares. C'est qui, c'est quoi ?

C’est une goguette, une danseuse, un pied de nez, une envie pressante, un Luna Park à monter soi-même. C’est le terrain de jeux sans enjeux de femmes et d’hommes qui font de la musique comme on ferait du jardinage. Ou des crêpes. Quinze manches et un tambour qui font la nique à leur grisaille et qui s’offrent le luxe d’un vrai travail en commun, exigeant et désinvolte.

Vous pourrez dîner à partir de 19h30. Pensez à réserver : ib.guestonline.fr/instabook/bookings/6227/yr3faXipsY?date=20240518

Après avoir trafiqué Tom Waits, la fanfare de guitares s’en retourne au ras du goudron et planche sur un nouveau répertoire. L’époque plombe un tantinet ? Les lourds finiraient par nous peser, vous ne trouvez pas ? Tant qu'à faire, autant s'alléger l'âme et le corps à coup de zimboum de luxe, et gambiller sur la piste de danse en fins lettrés : A comme ABBA, B comme Bowie, C comme Cake... De la musique de vieux, quoi, en VO, en serbe, en languedocien, en japonais ou en français, et y en aura pour tout le monde. Allez savoir, la lourdeur ambiante se dissipera peut-être, comme smog un matin de mai, pour quelques instants d'éclaircie.

www.youtube.com/watch?v=FBf43NIjQss

Vous dire aussi que Le Bouche à Oreille auto-finance sa programmation culturelle. Vous pouvez la soutenir en participant à notre Amacca. On vous explique tout ça ici : lebao.fr/amacca/
... Voir plusVoir moins

1 en cours
Évènement : Nuit Européenne des Musées, au Musée Paysan d'Émile

Évènement : Nuit Européenne des Musées, au Musée Paysan d'Émile

18 Mai 2024, 18:00 - 18 Mai 2024, 22:00

Le Bouche A Oreille Bar Resto

A l'occasion de la 20ème Nuit Européenne des Musées, le Bouche à Oreille renouvelle sa collaboration avec le Musée Paysan d'Émile, avec le partenariat fidèle de Freddy Morezon.

Parmi les objets et dans la douceur du jardin du musée, nous vous accueillerons pour une soirée qui alternera documentaire, repas, musique et projection de Biquefarre (second volet de Farrebique, que nous avions présenté l'année dernière)... tout cela pour se rencontrer autour du sujet de l'agriculture, hier et aujourd'hui.

Vous pourrez dîner à partir de 20h (le repas sera servi au Musée Paysan). Pensez à réserver : ib.guestonline.fr/instabook/bookings/6227/yr3faXipsY?date=20240518

Au programme de cette soirée :
pour débuter, projection du court métrage "Normal" de Julie Caty, en sa présence : "après sa rencontre avec Karl Marx, un riche héritier toxicomane se mue en super-héros pour détruire le capitalisme."

Vous pourrez ensuite dîner et danser au son de la musique de Marc Maffiolo et Laurent Paris.

Enfin, nous nous retrouverons pour la projection de Biquefarre, de Georges Rouquier.

38 ans après... Rouquier retourne sur les lieux du tournage de Farrebique, près de Goutrens, en Aveyron. Ici c'est le monde qui a changé, les cuisines sont maintenant habillées de formica, l'agriculture est en passe de devenir une industrie, les fermes se sont transformées, l'élevage s'est modernisé, la culture s'est spécialisée, la mécanisation s'est développée, les pesticides et les engrais sont utilisés... mais les personnages sont toujours aussi vrais. En 1983, Rouquier arrive à convaincre les personnes qui ont joué en 1946 dans Farrebique de se soumettre une nouvelle fois à l'œil de sa caméra. En 1983, quand on est paysan, il faut s'agrandir ou disparaître. La terre de la ferme Biquefarre est justement en vente : qui l'achètera ? Autour de cette trame, l'amour conjugal de Henri et Maria, la maladie de Roch, et les images du passé se mêlent à celles du présent, en contrepoint au récit. Dans Farrebique, Rouquier s’était donné la tâche de représenter le monde paysan. Dans Biquefarre, cette tâche demeure, mais s’y ajoute cette autre obligation qui la complique singulièrement : rendre compte. Rendre compte d’une mutation, d’une évolution et aussi d’une continuité...

Nous pourrons bien-sûr discuter de tout cela, sous la nuit étoilée du Musée Paysan d'Émile, que nous remercions une nouvelle fois de sa confiance.

freddymorezon.org/
www.museepaysan.fr/
... Voir plusVoir moins

1 en cours